Coup de barre post déjeuner : quel type de repas pour rester actif l’après-midi ?

Après un déjeuner assez copieux, la somnolence au bureau s’empare des salariés. Cette paresse ralentit la productivité et donne une image négative de soi vis-à-vis des collègues. La clé pour éviter le coup de barre du midi est d’adopter un déjeuner équilibré et de bien dormir la nuit. Toutes les explications en quelques lignes.

Optez pour un déjeuner faible en glucide et riche en protéine

Les aliments contenus dans notre assiette le midi ont un réel impact sur le métabolisme. Par exemple, les glucides favorisent la production de sérotonine et de mélatonine. Ces hormones sont à l’origine de l’envie irrépressible de dormir. Il est grand temps de remplacer le hamburger, le sandwich ou l’assiette de pâte du midi par un menu plus équilibré. Choisissez un repas diététique composé de légumes ou de crédités ainsi que de viandes maigres ou de poissons. Pour terminer votre repas, rien de mieux que des fruits frais au détriment de la pâtisserie. Sachez que les agrumes apportent de l’énergie et du tonus au corps. Vous pouvez aussi opter pour une banane ou une salade de fruits. Durant le repas, on a souvent tendance à boire du soda ou du café. Ces boissons riches en sucres favorisent l’endormissement et le gain de poids. Buvez plutôt de l’eau afin de mieux hydrater votre corps.

Évitez l’excès lors du déjeuner

Cette somnolence après le déjeuner est étroitement liée à la digestion. L’estomac et l’intestin sont en pleine phase de travail d’où ce sentiment de fatigue. Ainsi, plus vous mangez le midi, plus le processus de digestion est lent et difficile. Notre conseil est de concocter un menu équilibré et en quantité suffisante le matin, le midi et le soir. Ainsi, vous aurez moins faim à l’heure du déjeuner. Pour lutter contre le coup de barre du midi, le meilleur moyen est également de bouger un peu. Quelques minutes de marché facilitent le transit et améliorent les capacités cognitives (concentration, mémorisation, temps de réaction). Une fois assis sur votre bureau, vous vous sentirez plus en forme pour attaquer cette seconde moitié de la journée. Pour le goûter, rester dans ce menu léger et éviter trop de caféine afin de bien dormir la nuit.

Privilégiez une nuit de sommeil complète et diversifiez les tâches

Le manque de sommeil est également à l’origine de la somnolence au travail. Il est impératif de respecter les durées de sommeil journalières recommandées. Si vous devez veiller tard pour terminer un dossier, pensez à rattraper les heures de sommeil perdues. Sachez également que la diversification des tâches aide à stimuler le cerveau. Après le déjeuner, pensez donc à jongler entre plusieurs occupations pour éviter la monotonie. D’ailleurs, si l’envie de dormir devient trop pressante, n’hésitez pas à prendre l’air ou vous laver le visage. Ces quelques astuces vous feront le plus grand bien.

Prostate : quels sont les problèmes qui peuvent survenir ?
Acheter un rasoir coupe choix directement en ligne