Importance de la vitamine D chez l’homme

Vers 1600, une maladie appelée rachitisme s’est développée en Europe : les os, surtout ceux des enfants, n’absorbaient pas le calcium et le phosphore, devenant ainsi plus fragiles, faibles et déformés. A l’âge adulte, la maladie était appelée ostéomalacie. Ce n’est qu’en 1822 qu’un médecin polonais a remarqué que les enfants qui vivaient à la campagne étaient moins sujets au rachitisme que ceux qui vivaient en ville. Il a, donc, pensé à recommander l’exposition au soleil comme remède à la maladie. C’était le premier lien avec le soleil comme source de santé.

Les pouvoirs de guérison de la vitamine D

Vitamin D Revolution, comment prévenir et traiter : l’ostéoporose, le diabète, le rachitisme, la sclérose en plaques, la grippe, le cancer, les douleurs chroniques, l’asthme, les troubles cognitifs séniles, la fibromyalgie… et bien plus encore.

À la fin des années 1930, le rachitisme était une tache d’huile qui se répandait comme une traînée de poudre. Après plusieurs études, les scientifiques ont réalisé que le principal problème était une carence en vitamine D. Après plusieurs études, les scientifiques ont réalisé que le principal problème était une carence en vitamine D. La vitamine D a été ajoutée à de nombreux aliments, comme le lait et les aliments pour bébés, et le rachitisme a disparu. Comme dans toute chose, la vitamine D devait être mesurée correctement, ce qu’ils n’ont pas immédiatement compris à l’époque. Dans les années 1950, le problème inverse s’est posé, c’est-à-dire que le lait artificiel pour enfants a commencé à être enrichi en vitamine D en quantités supplémentaires, voire excessives. De nombreux cas d’intoxication se sont, alors, produits. Vous vous souvenez tous du dicton populaire ” trop, c’est trop mauvais ” ? Dans ce cas, c’est certainement vrai.

Recherche scientifique sur la vitamine D

Plus tard, dans les années 1960, on a étudié la vitamine D et on s’est rendu compte qu’il ne s’agissait pas d’une vitamine mais d’une hormone. La vitamine D est un nutriment essentiel pour l’organisme, c’est pourquoi on lui a donné le nom de “vitamine”. La vitamine D est essentielle au métabolisme du calcium et du phosphore dans l’organisme. Sans elle, on ne pourrait pas avoir des os en bonne santé.

Les chercheurs ont découvert que la vitamine D était métabolisée dans le foie et les reins et qu’elle était capable de contrôler le taux de calcium sanguin par une action dans les intestins. Cette information a conduit les scientifiques à reclasser la vitamine D comme une hormone plutôt que comme une vitamine, une découverte qui a à son tour déclenché d’autres recherches. On a découvert par la suite que les récepteurs de la vitamine D sont présents dans de nombreux tissus et organes et qu’ils peuvent interagir ou s’interfacer avec deux cents gènes ou plus qui contiennent les éléments de réponse à cette vitamine.”

Comment obtenir la vitamine D dont notre corps a besoin ?

L’un des moyens les plus simples est de s’exposer au soleil. La vitamine D est produite en grande quantité lorsqu’on est au soleil. Par exemple, pendant l’été, passer trente minutes au soleil de midi permet de produire jusqu’à 20 000 UI de vitamine D. Lorsqu’on prend trop de soleil, notre corps est capable de convertir la vitamine D en d’autres molécules, de sorte qu’on ne sera jamais en surdose. Mais que se passe-t-il exactement lorsqu’on s’expose au soleil ? Lorsque les rayons UVB arrivent sur notre peau, ils entrent en contact avec une forme de cholestérol appelée 7-déhydrocholestérol et cette substance est synthétisée en pré-vitamine D3 qui n’est pas, encore, la forme finale. Elle est ensuite convertie en vitamine 25D afin que notre organisme puisse la stocker.

Qu’elle provienne de l’exposition au soleil ou d’un complément, la vitamine D3 prend le chemin du foie où elle subit le processus d’hydroxylation qui la convertit en 25D afin qu’elle puisse être stockée dans l’organisme.

S’il n’est pas possible de s’exposer au soleil, il est préférable de prendre de la vitamine D par le biais de suppléments, à des dosages bien choisis, afin de ne pas tomber dans l’intoxication. On comprend, parfaitement, ce qui se passe à l’intérieur du corps. Une fois de plus, on est surpris par les grandes capacités qu’on a parfois sans même le savoir. Alors, prenons le soleil et faisons le plein de vitamine D !

Le cancer du testicule est plus fréquent chez les jeunes hommes
L’hydratation, un besoin vital pour l’homme.