Conseils pour se débarrasser du coup de blues de l’automne

Lorsque les jours deviennent plus courts et plus sombres et que la chaleur et la lumière du soleil sont absentes, on sent que l’automne approche à grands pas ! Beaucoup de gens tombent dans une dépression sans merci. Ils se sentent, par conséquent, souvent fatigués, apathiques et épuisés. Ce sont les prémices du coup de blues de l’automne.

Les causes du coup de blues automnal

Le réveil sonne, il est temps de se lever, mais c’est un véritable défi. Pendant les chaudes journées d’été, c’est plutôt facile, mais c’est différent en automne. Parce qu’au lieu de commencer avec une journée ensoleillée et reposée, on commence avec un ciel nuageux. On devient donc démotivé. Cette fatigue peut donc affecter l’humeur.

Lorsque les jours raccourcissent pendant l’automne, de plus en plus de gens doivent lutter contre ce coup de blues. Selon un sondage Forsa mené sur l’humeur des Allemands pendant la saison automnale, près de 36% des femmes et 24% des hommes déclarent être touchés par ce phénomène.

Souvent, ce coup de blues de l’automne est dû à un changement au niveau hormonal, notamment les hormones du bonheur qui diminuent avec le manque d’ensoleillement. Pis encore : le froid, l’humidité et l’obscurité influencent la joie de vivre. Ils risquent de stimuler le stress quotidien. Et pour cause : la baisse de la production de la mélatonine qui est responsable de cette déprime automnale. La diminution du nombre d’heures d’ensoleillement entre également en jeu.

De nombreuses personnes, qui subissent le coup de blues de l’automne, se plaignent d’apathie, de lassitude, d’irritabilité et des troubles de la concentration. Ils vivent également des sautes d’humeur, et c’est sans compter leur besoin croissant en sommeil. D’un autre côté, ils s’intéressent moins aux relations sociales.

Tout n’est pas perdu face au coup de blues de l’automne

Néanmoins, la situation n’est pas désespérée. En effet, il existe des solutions permettant de vaincre ce coup de blues automnal. Le principal facteur qui impacte l’humeur est l’ensoleillement. Notre astre stimule la production de sérotonine et de mélatonine, ainsi que la production de sérotonine, qui l’hormone du bonheur. Il faut donc profiter de chaque minute d’ensoleillement lorsque c’est possible ! Accordez-vous, aussi, une promenade pendant la pause de midi.

D’un autre côté, pensez à bien dormir. Votre corps a besoin de repos, mais sans en faire trop. Essayez de dormir à des heures fixes, et de vous accorder, au moins 7h de sommeil. Planifiez votre journée la veille pour bien l’entamer. Autre chose à faire : bien manger. C’est vital. Accordez-vous, à titre d’exemple, un bon petit-déjeuner nourrissant, composé de protéines et de vitamines. Oubliez les croissants et les petits-déjeuners sucrés : optez pour les œufs, les fruits, les fruits secs… N’hésitez pas à consulter vos recettes préférées pour vous faire plaisir et pour bien démarrer la journée.

D’autre part, il est conseillé d’entretenir vos liens sociaux pour faire face à la déprime automnale. N’oubliez pas de vous accorder du temps pour vous retrouver. Une bonne méditation sera idéale dans ce cas.

Barbecue – un plaisir à ciel ouvert
Comment regarder des matchs de foot en direct sur Internet ?